We Win

CONCEPT DU PROJET : WEWIN (Women Entrepreneurs Window of Opportunity)
  • WEWIN est unprogramme de renforcement des capacités techniques et institutionnelles qui permet, à travers des formations et des conseils, la construction et la consolidation d’alliances stratégiques (nord-sud et sud-sud)
  • WEWIN aide les femmes dirigeantes d’entreprises à approfondir leurs connaissances en matière d’administration et de gestion, met à disposition des services à valeur ajoutée, notamment dans la promotion à l’exportation de biens et services, le partenariat et le réseautage.
  • WEWINpermet l’acquisition de connaissances informatiques par l’utilisation des technologies Internet pour la gestion de leurs entreprises, la promotion sur le WEB de leurs produits et leurs services à travers le B2B (Business to Business et bourse de partenariat).
  • WE WIN offre toutes ces opportunités aux femmes chefs d’entreprises, membres de FCEM, réparties dans plus de 120 pays sur les cinq continents, ainsi qu’a toute entreprise en général.

Pertinence du programme quant aux besoins et contraintes des pays cibles.

Le programme WEWIN vise, dans des pays cibles, à résoudre les principales difficultés rencontrées par les femmes chefs d’entreprises dans le développement de leurs affaires. Dans cette optique, il propose d’aider :

  • au renforcement des capacités des associations de femmes entrepreneurs,
  • à la réduction du déficit de représentation rencontré,
  • à accroître leur efficacité dans le développement de leurs entreprises,
  • à contribuer à la réduction de la fracture numérique et de l’isolement économique, en donnant accès aux technologies de communication, de marketing et de réseautage.

Les problèmes à résoudre et besoins à combler sont ceux qui ont été identifiés grâce à des évaluations basées sur des recherches menées au niveau des pays et des continents. Pour exemple : des études ont été menées par la BAD en collaboration avec le BIT pour la région du SAHEL en Afrique ; des rapports ont été rédigés sur base des demandes des associations nationales membres FCEM.

Les résultats recueillis indiquent que parmi les obstacles identifiés et les besoins nécessaires à la croissance des entreprises africaines figurent :

  • l’absence de « Business Development Services » (BDS) adéquats,
  • des difficultés d’accès aux marchés et réseaux régionaux et internationaux,
  • le besoin de programmes d’assistance technique destinés au développement des structures des associations nationales de femmes entrepreneurs,
  • le besoin de programmes de formation en TIC et en business management.

 Acteurs et bénéficiaires directement et indirectement impliqués

Les groupes cibles sontles associations nationales de femmes entrepreneurs. Les associations participantes sont présélectionnées selon les critères suivants : accès et utilisation d’Internet et des TIC dans leurs pays respectifs, mais également en fonction de leur potentiel à centraliser la formation des femmes entrepreneurs.

Objectifs du projet

L’objectif principal du projet est de contribuer au développement des entreprises de femmes en favorisant l’investissement, l’utilisation des technologies et l’intégration à un réseau d’affaires, avec un accent particulier sur des secteurs clés tels que le tourisme, l’agroalimentaire, les TIC, le textile, etc. A travers :

  • le renforcement des capacités techniques des associations de femmes entrepreneurs dans leur rôle de formateur.
  • le développement économique des entreprises par leurs capacités d’accès à l’économie régionale et globale, ainsi qu’aux réseaux internationaux.

 Résultats attendus

Pour les associations intermédiaires de femmes entrepreneurs

les infrastructures et le management des associations sont renforcés par la promotion de leurs membres et par la fourniture de Business Development Service (BDS)

  • des formateurs sont formés à l’utilisation des outils WEB intégrés aux plateformes FCEM-CandGo pour gérer les associations et établir des réseaux Virtuels.
  • les associations créent des site web, offrent différentes formations on-line : en business, tutorat, création d’entreprises et recherche de financement.
  • les associations génèrent des revenus pour leurs membres par l’offre à faible coût d’outils de gestion, administrative et commerciale, maintenus au top des NTIC.

Pour les femmes entrepreneurs, les micro, petites et moyennes entreprises

  • l’accès aux formations en management, aux informations commerciales, aux réseaux d’affaires.
  • l’accès à des outils de gestion d’entreprise on line sur le Web au top des Nouvelles technologies sans investissement et à faible coût mensuel.
  • la promotion et le marketing de leurs produits ou services dans un catalogue e.business véritable place des marchés gérant les offres, les partenariats et les échanges d’informations entre les membres FCEM et toutes les entreprises en ligne.
  • la création de nouveaux services de coatching, formation, webmastering, cybercentres, gestion en ligne pour les entreprises affiliées.

Valeur ajoutée de l’action

Le programme vise à résoudre le besoin non entièrement comblé par les gouvernements de programmes incorporant les spécificités de genre dans le développement économique. Combler ce besoin revient à renforcer et à mobiliser des ONG indépendantes, structures intermédiaires (associations de femmes chefs d’entreprises) afin de les aider à remplir leur rôle de promoteur et de défenseur des intérêts des entreprises dirigées par des femmes. Cela dans des pays ou les conditions de développement de leur business sont plus difficiles pour elles que pour les hommes dans le même contexte socio-économique à cause de leur accès limité aux TIC, aux réseaux, ainsi qu’à l’absence de liens stratégiques avec d’autres entreprises du secteur privé.

Un programme de formation à l’exportation et aux TIC de 250 femmes entrepreneurs fut réalisé au Cameroun en 2007 dans un partenariat BAD, FCEM et GICAM (Le Groupement Interpatronal du Cameroun).

Méthodologie

Les activités principales comprennent :

Le renforcement des structures :

Développement des capacités techniques et institutionnelles à travers des formations en TIC, en management associatif, en infrastructure de travail

  • établissement de diagnostics SWOT, élaboration et mise en œuvre de plans d’actions pour les associations,
  • mise à niveau des équipement et connaissances en matière de TIC,
  • création de modules de formation en gestion d’entreprise et assistance technique,

La formation :

  • formation de formateurs pour la mise à niveau des gestionnaires des associations et des entreprises utilisateurs d’outils WEB,
  • création de site web pour les associations de femmes entrepreneurs comme outil de marketing et d’information,
  • formation pour l’utilisation des modèles de business et de marketing de FCEM-CandGo en tant que service générateur de revenus,

La promotion par les associations nationales auprès de leurs membres

  • organisation de conférences et de workshop axés sur les TIC
  • campagnes de communication pour présenter les services à valeur ajoutée mis à disposition ( B2B, outils de communication, d’information et de promotion)
  • mise en place de cycles de formation.

Viabilité du projet

WEWIN offre les moyens (outils) pour les associations de parvenir à leur viabilité et leur autonomie.

Ce programme doit, d’une part, développer les capacités techniques et institutionnelles des associations de femmes entrepreneurs dans le but de les rendre plus efficaces pour gèrer leur administration et informer leurs membres; d’un autre côté, ce programme offre, à travers les TIC, une opportunité d’augmenter leurs revenus annuels par les abonnements des connexions et les services WEB en ligne.

Effets multiplicateurs attendus du programme WEWIN

Le concept de WEWIN peut facilement être repris partout dans le monde, en particulier dans les pays en développement et en transition. Il pourrait ainsi être dupliqué grâce à des accords de partenariat de l’ONG FCEM avec les banques régionales de développement et le secteur privé, citons sans exclusive l’ADB (Asie), l’IDB (Amérique Latine), la BAD (Afrique), la BEI (Europe), les programmes européens en faveur des échanges Nord-Sud et Sud-Sud.