1999 : 47ème Congrès Mondial FCEM, Bruxelles, Belgique

Avant l »ouverture officielle du Congrès, Madame Leyla Khaïat Présidente Mondiale FCEM, a demandé une minute de silence pour toutes les familles qui souffrent de la guerre, de la déportation dans le monde quelles que soient leur religion, leur race et leur culture, surtout celles qui sont à ce moment impliquées dans les conflits en Yougoslavie et Kosovo.

  Une motion a été passée:

FCEM: Déclaration des Femmes Entrepreneurs contre la guerre et les ingérences.

Le Comité Mondial FCEM, réuni à Bruxelles à l »occasion du 47ème Congrès Mondial de l’Association des Femmes Chefs d’Entreprises Mondiales a pris acte du rapport de la Commissaire extraordinaire pour l’Afrique Mme. Reyne Cienzo, sur la situation dramatique qui se déroule en Afrique.

La prolifération de nombreuses zones de conflits intérieurs et frontaliers est un fléau qui entraîne de véritables tragédies, déchire les familles, détruit l »économie et engendre la misère.

Les femmes entrepreneurs de la République Démocratique du Congo qui sont le pilier de leurs familles en sont doublement victimes, car elles assurent leur rôle de mère et celui de chef d »entreprise.
C »est pourquoi, elles dénoncent fermement la croissance de la violence qui paralyse le développement économique de ce beau pays et détruit tout espoir.

Les FCEM lancent un message pour l »arrêt immédiat de ce conflit belliqueux et de l »ingérence créatrice de déstabilisation dans le monde entier.

Elles invitent les responsables à utiliser le dialogue civil et la négociation qui sont les meilleures armes pour le rétablissement et la consolidation de la paix.